L’abbaye de Saint-Nicaise.

L’ensemble monumental de Saint-Nicaise occupait les hauteurs méridionales de Reims, à l’extérieur de la Cité antique. Commencée en 1231, la construction de l’église et de l’abbaye  se prolonge jusqu’au XVIIème siècle. Sur cet emplacement, s’élevait jadis l’ancienne église Saint-Agricole, lieu de sépulture traditionnel des évêques à l’époque gallo-romaine, remplacé en 1060 par un établissement bénédictin pour accueillir un nombre croissant de pèlerins vénérant plus particulièrement les reliques de l’évêque Nicaise, martyrisé par les Vandales en 407. Troisième édifice religieux de Reims par ses dimensions imposantes, l’église Saint-Nicaise est contemporaine de la cathédrale et, par son architecture comme par son décor, elle n’avait rien à envier à la plupart des grandes cathédrales gothiques édifiées à cette époque dans la France du Nord. Le rayonnement des religieux s’étend sur un ban seigneurial tant urbain que rural : l’abbaye est alors à son apogée.

[voir la suite sur Reims Histoire Archéologie]

Gravure d'un plan légendé de l'église Saint-Nicaise

Gravure d’un plan légendé de l’église Saint-Nicaise

scan-blog-Reims-avant-docs342

Gravure Saint Nicaise en 1625

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.