Les grandes Orgues de la Cathédrale de Reims

Rédigé par Emmanuel-Marie Sallé

GOHDV0

Après l’incendie de 1481, un premier instrument est construit, de 1487 à 1489, par Oudin de Hestre. Il fut agrandi en 1570-71 par le facteur rémois Denys Collet, sur deux claviers.

En 1619, Nicolas Hocquet exécute une restauration de l’instrument. C’est au cours du XVIIe siècle, au temps où Nicolas de Grigny est titulaire de l’orgue, que la vieille façade gothique est ravalée et recouverte par l’actuel buffet de style Louis XIII. Par la suite, l’instrument est reconstruit par E. Enocq en 1647, suivi d’un premier agrandissement réalisé par par J. Vuisbecq en 1696 et d’un deuxième, en 1765-75, par Louis Péronard. Enfin, l’instrument fait l’objet, en 1811, de travaux effectués par Pierre-François Dallery suivis d’un relevage de René Cochu.

En 1853, John Abbey reconstruit l’orgue pour en faire un instrument de 3 claviers, 53 jeux et 3 516 tuyaux. Emile Déjardin réalise des travaux sur l’instrument autour de 1874.

En octobre 1908, le buffet est classé par les « Monuments historiques ».

Après les épreuves de la guerre de 1914-18, Victor Gonzales construit, en 1937-38, un instrum

ent de 86 jeux répartis sur 4 claviers. La tuyauterie datant d’avant 1938 est classé par les « Monuments historiques », en juin 1982.

Les Grandes Orgues semblent avoir résisté aux bombardements. Pourtant l’état des voûtes et les verrières béantes témoignent d’une destruction systématique…

Aujourd’hui, dans la lumière des vitraux retrouvée..

Actuellement, des travaux de « relevage » sont en court et bientôt cet instrument magnifique retrouvera toute sa majesté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.