René de Saint-Marceaux au Collège Université de Reims

Le plus ancien lycée de Reims, le collège rue de l’Université, a subi de multiples transformations depuis sa fondation au XIIIe siècle. Il s’apprête à subir une nouvelle reconstruction en 2017 qui durera 48 mois et sera la plus chère jamais entreprise par le département, annoncent officiellement les responsables politiques.

Sait-on que le sculpteur René de Saint-Marceaux, malgré les études peu fructueuses qu’il y a suivies jusqu’à 14 ans, a honoré l’établissement en lui faisant don d’une imposante statue : Le Devoir. Cette œuvre a accueilli élèves et personnels dans le vestibule d’entrée pendant de nombreuses années, jusqu’à la première guerre mondiale.

L'entrée actuelle du Collège Université

L’entrée actuelle du Collège Université

 

Sait-on que Le Devoir rend hommage à Pierre-Emmanuel Tirard.

WEB Buste Pierre Emmanuel TirardCet homme politique s’est engagé avec conviction aux côtés de la République naissante en 1870 et a affronté dans ses fonctions des situations difficiles : médiation entre les insurgés de la Commune et le gouvernement ou défense de la République contre le Boulangisme. Pierre Tirard pourra « légitimement prétendre avoir sauvé la République »[1]

Quand Pierre-Emmanuel Tirard meurt en novembre 1893, le collectif d’amis qui veut lui élever un monument se tourne vers l’artiste qui a exposé son buste au Salon du Champ-de-Mars l’année précédente.

La commande passée, René de Saint-Marceaux se met au travail et présente le modèle qu’il a conçu en plâtre au salon de 1895. L’artiste montre comment il sait à la fois répondre aux contraintes imposées par un comité et s’en détacher : il ne cherche pas, comme pour le buste, la ressemblance. Sa connaissance de Pierre Tirard, de l’homme et de ses actions, lui fait préférer une incarnation du devoir pour symboliser la personnalité profonde de ce personnage public.

Entrée du Collège Université : Le Devoir

Entrée du Collège Université : Le Devoir

Le Devoir, Plâtre de Chalons-en-Champagne

Le Devoir, Plâtre de Chalons-en-Champagne

Le monument, inauguré au cimetière du Père-Lachaise à Paris en 1896, est composé d’un pan de mur auquel est adossé le personnage représentant le Devoir. Un homme jeune est assis très droit, adossé à une stèle, les deux bras fermement tendus, les poings posés sur les genoux, l’épaule et le bras gauches nus. Toute l’attitude respire la fermeté et signifie : « Je tiendrai bon parce que je le dois. »

En 1897, le modèle original grandeur nature du Devoir quitte Paris pour le collège de Reims. L’installation officielle de la statue se fait en grande pompe le 28 janvier 1897 avec discours du proviseur, banquet traditionnel de la Saint-Charlemagne pour les élèves et poème déclamé devant la statue. L’Indépendant rémois du 1r février 1897 donne des détails sur le sonnet lu ou le menu du banquet (qui nous semble gargantuesque). La guerre 14-18 fait fuir habitants et œuvres d’art ; Le Devoir disparaît de l’entrée du collège. On ne sait exactement où il est mis à l’abri mais un Devoir est inscrit dans l’inventaire de Chalons sur Marne en 1923 : est-ce le même? Sans doute… Il attend dans ces réserves marnaises reconnaissance, restauration et exposition.

Conservera-t-on la trace de ce don du Rémois Saint-Marceaux à « l’asile de son enfance » dans les locaux rénovés?

Lucette Turbet
Janvier 2017

 

[1] Premiers ministres et présidents du Conseil. Histoire et dictionnaire raisonné des chefs du gouvernement en France (1815-2002), Benoit Yvert (dir.) , Perrin, Paris, 2002.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.